Aller au contenu principal

Kamnik

Visitez la ville médiévale de Kamnik

Découvrez les secrets de la ville


Au 15ème siècle, Kamnik était entourée de murs de 3 à 10 mètres de haut et de douves. Quatre portes menaient à la ville médiévale.

Kamnik

Kamnik est considérée comme l'une des plus belles villes médiévales de Slovénie. C'était une ville commerciale florissante où les Comtes de Bavière étaient établis. L'époque où Kamnik était la capitale de la région de la Carniole nous rappelle le merveilleux patrimoine architectural.

Kamnik est mentionnée pour la 1ère fois en 1229. Les deux châteaux de Kamnik, Mali grad et Stari grad, ont été mentionnés plus tôt. La ville possède une bibliothèque franciscaine, où environ 10.000 livres imprimés avant la fin du 18ème siècle sont conservés. Šutna est la plus belle rue de la ville, avec des enseignes typiques et d'autres signes des activités artisanales dans le passé. Promenez-vous dans la rue et découvrez de nombreuses attractions, dont le lieu de naissance de Rudolf Maister, l'église de Marie l'Immaculée avec son beffroi gothique séparé, le musée Sadnikar et les lieux de naissance de nombreux autres habitants de renom de Kamnik. Le col Samec marque la fin de la rue Šutna. Autrefois, une pente séparait Šutna de la ville médiévale, faisant office de une barrière naturelle.

Mali Grad

La colline de la ville se vantait d'un impressionnant complexe de château au 11ème s. Aujourd'hui, seule la chapelle romane de deux étages et sa crypte ont été préservées, ce sont les principaux symboles de la ville. La colline offre une vue magnifique sur la ville et les Alpes de Kamnik-Savinja.

Les Franciscains de Kamnik. L'église Saint-Jacques est mentionnée pour la première fois en 1423 dans des sources historiques connues et conservées. Immédiatement après la colonisation, les moines ont entrepris la construction d'un monastère à côté de l'église. À cette époque, les habitants de Kamnik, par peur d'être attaqués et volés par les Turcs, ont transféré en ville les reliques des deux saints de l'église gothique de St. Primoz et Felicijan dans les hauteurs de Kamnik. La chapelle du Tombeau du Christ du monastère est remplie de symboles et est l'œuvre de l'architecte slovène Jožef Plečnik, qui dans les dernières années de sa vie s'est beaucoup investi à Kamnik et ses environs. La bibliothèque du monastère est un véritable trésor, qui contient de nombreux incunables, y compris la traduction dalmate de la Bible, publiée en 1584 à Wittenberg. La bibliothèque contient non seulement de la littérature religieuse, mais aussi des livres sur l'histoire de la médecine.

Château baroque de Zaprice

Au sommet d'une petite colline au-dessus de la ville se dresse le château de Zaprice. Il fut autrefois le siège d'une importante famille noble, et accueille aujourd'hui l'organisation du Musée Intercommunal de Kamnik.

Musée intercommunal de Kamnik

Stari Grad - ou en allemand Oberstein - a été mentionné pour la première fois en 1207, bien qu'il soit très probable qu'il ait été érigé déjà au 12ème siècle, ce qui fait de lui l'un des plus anciens châteaux de la région de Carniole orientale. L'emplacement de la colline Stari grad et la bonne visibilité permettait le contrôle de la route commerciale médiévale qui mène à la ville. Pour rendre le contrôle des routes de transport encore plus efficace, le château inférieur (maintenant appelé Mali grad) se tenait sur la colline rocheuse.